De quoi s'agit-t-il ?

Depuis 1993, les déficits fonciers sont directement déductibles du revenu global dans la limite de 10 700 euros par an, exception faite des intérêts d'emprunts et des reports des déficits des années antérieures. Le déficit excédent s'impute alors aux revenus fonciers des années suivantes et est reportable pendant 10 ans.

Parlons de votre projet

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com

Votre projet